Warning: Declaration of tie_mega_menu_walker::start_el(&$output, $item, $depth, $args, $id = 0) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /home/tailleur/public_html/pronostar.fr/wp-content/themes/jarida/functions/theme-functions.php on line 0
Interview sur les paris sur le long terme avec Benoit Tréanton  
Pronostar.fr » Interview » Interview sur les paris sur long terme avec Benoit Tréanton

Interview sur les paris sur long terme avec Benoit Tréanton

Cela faisait longtemps ! Nous vous proposons une petite interview audio et écrite de Benoit Tréanton, créateur de Pariez-Gagnant.com, ancien coteur,  et qui vient nous parler des paris sur le long terme. Que vous pratiquiez ou pas ce type de pronostic, cette interview va forcément vous apprendre des choses !

L’interview au format audio :

 

L’interview retranscrite :

Bonjour à tous, on se retrouve aujourd’hui pour une petite interview. Je suis en compagnie de Benoit, qui est un ancien coteur.

BT : Salut, bonjour à tous.

Si j’ai décidé d’interviewer Benoit, et qu’il a bien voulu répondre positivement à ma demande, c’est qu’aujourd’hui Benoit a décidé d’ouvrir un blog : Pariez-Gagnant.com, qui propose plein d’astuces, conseils, stratégies, et méthodes. Un blog très complet, pour aider tous types de parieurs, amateurs ou professionnels, sur les paris sportifs. Benoit, je te laisse te présenter en quelques mots.

BT : Merci à toi de faire une interview avec moi, je suis très enchanté. Je m’appelle Benoit Tréanton, j’ai un site qui s’appelle Pariez-Gagnant.com, et ma passion se sont les paris sportifs. J’ai 35 ans et j’en fais depuis 17 ans, donc j’ai bien connu l’époque des .com avant l’ARJEL (rires). C’est un temps un peu révolu, pas forcément pour tout monde, mais au moins pour la majorité des joueurs. J’ai eu la chance d’être coteur sportif pendant 3 ans chez un bookmaker, en gros j’ai vu les deux cotés du miroir, ce qui est intéressant car tout le monde n’a pas la chance d’avoir vu ce qu’est la cotation sportive, car c’est un monde un peu fermé, il n’y a pas beaucoup de choses qui filtrent car il y a des clauses de confidentialité quand vous travaillez chez eux.

C’est un peu secret, on ne connaît pas l’envers du décor…

BT : Moi j’ai pu faire des photos de mon plan de travail, j’ai aussi des connaissances chez ParionsWeb et c’est vrai que vous ne trouverez pas ses photos là n’importe ou. J’ai créé ce blog parce que c’est ma passion, et que je voulais partager mon vécu. Au début quand j’ai commencé, je me considère un peu comme un autodidacte, car il n’y a pas grand chose qui existait, il fallait faire sa formation tout seul. Aujourd’hui vous apprenez pas ça dans les bouquins car il n’y a pas grand chose de sérieux qui existe. Donc voilà, et moi ma spécialité, j’adore le rugby, j’ai aussi un site sur le rugby ou je propose des pronostics, mais ma spécialité ce sont les paris long terme.

Voilà, alors juste avant de rentrer dans le détail des paris long terme, sur ton blog tu propose vraiment beaucoup de choses, autant sur le métier de parieur, que sur les analyses, comment apprendre, comment s’informer, etc… Juste pour que mes lecteurs ne soient pas déçus, on reviendra sur pleins de sujets ensemble lors d’interviews, mais aujourd’hui on va vraiment se pencher sur un type de pari en particulier, que chez Pronostar nous ne mettons pas en place en public, c’est les paris long terme. Je vais te laisser en dire un peu plus sur ce type de pronostic, que peut-être tout le monde ne connaît pas encore…

BT : Oui pas de souci, donc les paris long terme, déjà pourquoi j’y suis arrivé ? Tout a découlé de mon métier de coteur sportif. Le jour ou on m’a demandé de coter « qui allaient gagner les championnats de foot », je me suis un peu retrouvé livré à moi même. Alors vous avez des statistiques, des outils et des algorithmes qui aident à la cotation, mais il y a un gros travail qui est fait au niveau des analyses à proporement parler et donc, c’était assez compliqué de coter les paris long terme car d’une saison à l’autre il y a des équipes qui sont chamboulées, des entraineurs qui changent (cf : Manchester United), vous ne savez jamais comment une équipe va réagir. Si un nouvel actionnaire arrive, il y a plus d’argent, donc l’équipe est censée s’améliorer au fil du temps. Voilà, c’est très compliqué pour un bookmaker de faire des cotations à long terme. Je suis parti de ce postulat et je me suis dit que si le bookmaker avait du mal à coter les paris long terme, c’est qu’il y a peut être une faille à creuser et donc je m’y suis mis. Aujourd’hui honnetement, on peut trouver de très belles « valuebet » à jouer sur les PLT. Quelques exemples, cette année, j’avais Metz champion de Ligue 2 à 41. J’avais posé 75€ dessus car je suis limité chez les books, mais bon 75 x 41 je ne crache pas dessus (rires). Comme je le dis, avec les PLT vous avez 2 Noëls : le Noël classique en décembre, car c’est la mi-saison et vous pouvez parier, et au mois de mai-juin quand les championnats de foot se terminent, car je fais pas mal de combinés, sur le foot, basket, sur toutes les compétitions qui se terminent au mois de juin, et donc là vous avez une rentrée d’argent qui tombe. C’est intéressant ! Si je pouvais vous donner des avantages aux PLT :
1er avantage : ce sont des gains substentiels par rapport à une mise modérée. Votre ROI est calculé par rapport à : (vos gains / vos mises) x 100. Donc vous voyez, vous avez des gros gains, des petites mises, donc un ROI énorme, avec une grosse rentabilité sur l’année. Romain je pense que tu seras d’accord avec moi ?…

Oui c’est sur que c’est très intéressant en terme de ROI, notamment parce que les cotes sont faites par les bookmakers, mais il y a certains paramètres que les bookmakers ne peuvent pas deviner non plus. Souvent les cotes sont préparées avant les différents mercatos, et jusqu’à la dernière seconde on n’est pas encore en connaissance de quel joueur va arriver dans quelle équipe, et souvent ça peut changer le cours d’une saison. Donc souvent les cotes sont préparées avant ça, et c’est intéressant de prendre le temps de bien les analyser, pour pouvoir maximer vos chances et trouver des cotes très intéressantes. Tu as pris l’exemple de Metz, aujourd’hui on peut voir qu’ils ont 10 points d’avance sur Caen. Pour toi c’est fait.

BT : Il faut qu’ils prennent un point d’après mes calculs, à condition que Caen gagne tout derrière aussi… Je l’avais top 3 aussi, à une cote intéressante aussi, donc voilà, les gains vont se cumuler. Alors, ça c’était le 1er avantage : les gains par rapport aux mises.
2ème avantage, qui n’est pas négligeable, c’est que vous avez une possibilité d’arbitrage. Alors on pourra y revenir dans une interview, mais c’est quoi ? Si vous faites un combiné de 4 côtes sur les PLT (j’adore faire ça), vous arrivez au mois de mai avec 3 équipes déjà championnes, par exemple, PSG / Bayern de Munich / Juventus, et si j’avais pris Liverpool, aujourd’hui le combo n’est pas terminé, puisqu’il manque un pari, mais il suffit que je prenne Manchester City pour me couvrir (arbitrage), et quoi qu’il arrive je vais gagner de l’argent, puisque Chelsea a fait nul ce week-end. Donc c’est très intéresasnt, car vous ne pouvez pas le faire sur un pari court terme, sauf avec du live, en prenant le nul ou l’autre équipe.
3ème avantage : vous jouez à armes égales avec le book, puisqu’il a beaucoup plus de mal à coter les PLT puisqu’il les sort assez tôt et qu’il y a des paramètres qu’il n’a pas pris en compte. Ça se vérifie, je vous conseille de jouer les débuts de championnat, le bookmaker a beaucoup plus de mal à côter les débuts de saisons. Il utilise les statistiques des années précédentes (de N-1 et N-2) alors que l’équipe n’a plus rien à voir : pas les mêmes joueurs, pas les mêmes entraineurs. Tout ça, ça joue sur la cotation et sur le fait que vous pouvez détecter des « valuebet ».
4ème avantage, après je m’arrête (rires) : vous avez des côtes quasi-identiques entre les .com et les .fr pour les PLT. Je m’explique, cela est du au fait que les 10% de différence de cote habituelle entre les .com et les .fr, bizarrement le bookmaker estime qu’il prend moins de risque sur un PLT. Moi je pense l’inverse. Et donc les 10% de différence, il va les réduire à 5%, 4%, voire parfois vous avez les mêmes cotes. Parfois c’est flagrant, entre Bwin.com et Bwin.fr, pour le pari sur un champion par exemple, vous avez la même côte. Pour ceux qui jouent exclusiement en ARJEL, vous pouvez bénéficier des mêmes cotes que celui qui joue en .com. Voilà pour les avantages.

On se rend compte vraiment qu’il y a pas mal d’avantages à se pencher sur les PLT. Alors, Pronostar est spécialisé dans le pronostic foot, on imagine que ça s’adapte au foot, mais dans quels autres sports cela peut s’appliquer ? Par exemple le tennis, c’est compliqué, si on prend le vainqueur d’une compétition, les compétitions durent une semaine, 15 jours…

BT : Alors oui, mais tu peux faire des PLT sur « combien de grands chelems va gagner ce joueur dans l’année ? », « qui va gagner les grands chelems ? »… Par exemple en janvier tu pouvais parier sur « qui va gagner Wimbledon ? » alors que le pari a lieu 6 mois après. Cas concret pour ma part, Wawrinka gagne Roland Garros après l’Open d’Australie et quand il était entrain de faire le tournoi de Monte Carlo qu’il a gagné, je l’ai eu à 19/1. Aujourd’hui il est à 7 ou 8. Donc en faite le PLT c’est de l’anticipation, de l’analyse, ce que j’adore faire. Une information que tu as, elle peut faire effet boule neige sur des paris annexes, et quand j’ai vu qu’il se débrouillait très très bien sur terre battue (il explose cette année) et après avoir gagné l’open d’Australie, j’ai pris cette cote là. Quand j’ai vu Djokovic faire l’impasse, avoir mal au bras, et Nadal affecté psychologiquement, qui a un peu plus de mal cette année, je me dis que j’ai une énorme value, une cote à 19 qui en vaut 7. Il me suffit de prendre Nadal et Djokovic, et quoi qu’il arrive, si un des ces 3 là gagne Roland Garros, ce que j’estime fort probable, Ferrer à ajouter aussi, mais c’est du safe, donc toujours l’anticipation. Pareil au tennis sur la Coupe Davis, j’ai la Suisse qui gagne la Coupe Davis à 15, j’ai 300 € dessus, ils sont favrois à 1,9 maintenant. C’est énorme. Sur Betfair, pour ceux qui connaissent, je pourrais revendre la Suisse à 2 et me faire facilement 1500 / 2000 €. Quoi qu’il arrive, c’est super puissant les PLT, il faut juste savoir un peu comment faire. Je suis là pour ça, on peut me demander des explications, je mets mes screens quand j’en prends parce que c’est facile de parler et de vendre du rêve. On voit tellement d’arnaques aujourd’hui sur internet, malheureusement ça porte atteinte à ceux qui essaient d’être sérieux, comme tu l’es et comme je pense l’être aussi. Le petit inconvénient, c’est que ton argent est bloqué. Alors oui il est bloqué quelques mois, mais dites vous que si vous avez un livret A à 1,25 % par an, votre argent est bloqué, et si vous avez 1000 € dessus, vous allez gagner quelques euros sur une année, moi je préfère le placer sur les PLT.

D’accord très bien. C’est vrai que quand tu vois les values que tu peux faire sur les PLT, c’est vraiment intéressant de se pencher dessus. On va revenir un peu sur le sujet foot, avec la Coupe du Monde qui approche. Nous sommes entrain d’analyser tout ça, on prépare un très gros dossier sur chaque équipe, chaque joueur, pour nos lecteurs. Est ce que toi de ton côté tu as commencé à anticiper tout ça ?

BT : Oui ça fait un moment. Dès que les groupes sont sortis, j’ai commencé à analyser tout ça. Tu as des choses à faire, en faisaint des combinés « qui va sortir du groupe ? » , « qui va finir 1er ?» ou même « qui ne va pas sortir du groupe ? ». C’est super intéressant. Tu peux faire des combo à 1,5 / 1,6 super safe, et ça j’adore. J’analyse aussi quelques équipes et quelques joueurs qui vont décevoir… Je te la glisse comme ça, pour moi Neymar ne va pas faire une grande Coupe du Monde. Il est blessé, la blessure qu’il a, il y a 2 grands joueurs qui les ont eu avant une Coupe du Monde, et tu peux pas arriver physiquement au top. Là il fait de la muscu, mais il ne joue pas vraiment au ballon. Je ne pense vraiment pas que Neymar et le Brésil vont gagner la Coupe du Monde cette année.

Donc ça tu peux parier sur le fait que le Brésil n’atteindra pas le titre ?

BT : Moi, par rapport au tableau je vois vraiment l’Allemagne faire quelque chose, et voilà. Les buteurs de l’Allemagne, tu vas surement analyser ça, mais je te signale que Muller, Klose et Gomez, même si certains sont un peu blessés, faut voir comment ils vont revenir, mais ils sont à 40/1 !

Figure toi que j’ai commencé à regarder les cotes… (rires)

BT : Ça m’a sauté aux yeux quand j’ai vu ça ! Je vois les allemands aller loin, donc forcément marquer des buts, donc…

Surtout quand on regarde les précédentes Coupes du Monde, on voit que les allemands marquent souvent beaucoup de buts. Un Gotze par exemple… Vous pouvez d’ailleurs tous aller jeter un œil par curiosité sur les paris que proposent les différents books sur la Coupe du Monde, et vous serez vraiment étonnés des cotes d’aujourd’hui (prenez une capture d’écran) par rapport aux cotes pendant la compétition, et je pense que là, Benoit, tous les avantages que tu as cité auparavant reviendront à l’esprit des lecteurs, et c’est vrai que pourquoi pas anticiper la compétition et commmencer à palcer quelques paris long terme, et au final la fin de la compétition sera mi-juillet, donc pour se payer des petites vacances, ça peut être sympa ! (rires)

BT : Pour te dire je me suis déjà penché sur les qualif’ de l’Euro, donc j’ai déjà des combo en cours, toujours l’anticipation. Plus tu prends les cotes tôt, plus les books ont des chances de s’être trompés. De toute façon la compétition commence dans un peu prêt un mois, on pourra se faire une petite interview « World Cup », ça peut être intéressant…

Avec plaisir Benoit. J’espère que c’est un peu plus claire pour ceux qui connaissaient les PLT, sinon j’espère que ça vous a fait plaisir de découvrir ce pari un peu particulier. Benoit on peut te retrouver sur Pariez-Gagnant.com, et on se retrouvera très régulièrement pour discuter de différents sujets. Je te remercie d’avoir répondu présent aujourd’hui, et d’avoir bien voulu partager cette notion de pari long terme avec les lecteurs de Pronostar.fr. Je te laisse conclure cette interview…

BT : Je te remercie de m’avoir laissé m’exprimer et parler de ce que j’adore, les PLT, qui sont vraiment une grosse part dans ma passion des paris sportifs. Je suis ouvert à toutes discutions, sur mon blog il y a des gens qui commentent mes vidéos et j’y réponds très rapidement, il y a un échange qui se créé. Je prépare aussi un projet concernant un forum un peu VIP. Et donc, n’hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter pour être tenu au courant des nouveaux articles, c’est gratuit. Puis Romain, on sera amené à faire d’autres interviews ensemble, ce qui était très agréable pour moi, et j’espère que tes auditeurs seront très receptifs et que ça leur plaira. Merci pour tout.

Écoute c’est moi qui te remercie, et vraiment, allez faire un tour sur le blog, il y a beaucoup de vidéos, Benoit met à jour très régulièrement les articles et en propose de nouveau, donc allez-y. C’est du très bon travail, avec une façon de faire originale puisque c’est un ancien du métier. On se retrouve très vite pour une nouvelle interview, surement en compagnie de Benoit ou de quelqu’un d’autre (rires), mais en tout cas, on se retrouve très vite. Salut Benoit, à bientôt !

BT : Tchao ! À bientôt !

One comment

  1. Très intéressant. Thx.

Donner un pronostic

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*